L’ensemble de nos séjours s’adresse aux personnes adultes en situation de handicap mental et psychique ne présentant pas de handicap physique majeur nécessitant un fauteuil roulant ou un déambulateur et n’ayant pas besoin de soins médicaux quotidiens.

Dans le but d’adapter nos séjours de manière optimale aux besoins des vacanciers, nous avons défini trois niveaux d’autonomie pour les participants. Ces niveaux prennent en compte la gestion du quotidien (toilette, habillement, repas, comportement, fatigabilité).

Veillez à choisir le niveau d’autonomie qui correspond le mieux au profil du vacancier. En cas de difficulté, n’hésitez pas à nous solliciter.

LES NIVEAUX D’AUTONOMIE DE NOS VACANCIERS

Tous nos séjours sont étudiés pour correspondre à l’un et/ou l’autre des profils ci-dessous.

PERSONNES DE BONNE AUTONOMIE

  • Personnes autonomes dans les actes de la vie quotidienne tels que la toilette, l’habillage, les repas, la gestion du linge…
  • S’expriment facilement
  • Émettent des choix sur les activités proposées
  • Personnes sociables et dynamiques
  • Possèdent une bonne condition physique
  • Gestion autonome de l’argent personnel et sorties seul autorisées

PERSONNES AUTONOMES

  • Personnes se prenant en charge dans les actes de la vie quotidienne tels que la toilette, l’habillage, les repas, la gestion du linge…
  • S’expriment bien
  • Émettent des choix sur les activités proposées
  • Aucune difficulté d’adaptation et de socialisation
  • Se déplacent sans difficulté, mais peuvent être fatigables
  • La gestion de l’argent personnel peut être assurée par l’encadrement

PERSONNES D’AUTONOMIE RELATIVE

  • Personnes ayant besoin d’un suivi et un accompagnement régulier dans les actes de la vie courante (toilette, habillage, gestion du linge…).
  • Nécessitent l’intervention de l’encadrement dans différents domaines (gestion de l’argent personnel, aide lors des activités)
  • Possèdent le langage
  • Peuvent présenter une légère instabilité dans leur mode de relation avec des difficultés d’adaptation sociale
  • Pas de problème moteur majeur mais restent en difficulté face à l’effort physique